été 2002

Seine-Maritime (76)

Cette usine fut mise en service dans les années 30 : des phosphates et de la potasse directement issue du bassin minier alsacien étaient traités à l'acide phosphorique et à l'acide sulfurique, les produits étaient mélangés afin d'obtenir un engrais le plus efficace possible... tandis qu'étaient rejetés du phosphogypse et une faible quantité de matériaux radioactifs, de l'uranium notamment. Elle ferma en 1993, le démantèlement commença. Mais, des traces de radioactivité ayant été détectées dans l'atelier d'acide phosphorique, la démolition fut interrompue. Aujourd'hui il ne reste donc que ce bloc. Le terrain vague, 30 hectares, pas moins, et les restes du transporteur, figé en plein vol à 30 mètres au-dessus du sol, sont les seuls témoins de la grandeur passée de l'établissement industriel.

 

 

 

 

 

 

upo-oiseaux2.jpg (16010 octets)

 

Suite.